IMG_8451RED

 

En voyant ces magnifiques chevaux la semaine dernière, j'ai repensé à une soirée d'été, il y a de cela plus de vingt ans, une soirée caniculaire comme en ce moment...

Ma fille aînée Caroline, raide dingue d'équitation, et qui adolescente s'est entre-autres occupée temporairement des chevaux de propriétaires d'un haras près de chez nous, m'emmène un soir avec elle pour "sortir" un cheval qui devait "cuire" dans son box !

Sauf que le cheval en question était un immense cheval de trait, noir d'ébène, crinière extraordinaire, qui devait peser ses 8 à 900 kgs !!! vraiment très impressionnant ! (un Frison je crois ?)

Il avait effectivement beaucoup trop chaud, et quand elle l'a libéré dans le pré, ce géant à quatre pattes, tellement heureux de cette liberté soudaine,  s'est mis à batifoler, sautant, se roulant dans l'herbe, cavalant d'un bout à l'autre, et revenant au triple galop sur nous !

Ma fille m'a alors vraiment étonnée, car elle se plantait devant lui, pour l'obliger à stopper et à se calmer un peu... moi, bravement planquée derrière le seul arbre du coin, près de la porte de l'enclos, je n'en menais pas large ! persuadée qu'il allait la piétiner !

Elle me rassurait en me disant "il sait qui est le chef" !!! (mouais ?!)

Une fois calmé, elle l'a monté à cru quelques minutes, histoire qu'il se sente utile à quelque chose (non, mais je sais que les chevaux doivent être montés presque chaque jour !, hé ! suis pas complètement ignarde !!!)...

Bref cette soirée d'été pleine d'émotion m'a toujours laissé un souvenir attendri et admiratif envers mon écuyère !

(c'était le quart d'heure nostalgie)

*