Tiens ! çà fait longtemps que je ne vous ai pas raconté une belle histoire !

Pourquoi aujourd'hui ?
parce que je viens de lire dans les infos, entre autres monstruosités, guerres, grèves, etc... que les protestants américains voient d'un mauvais oeil la présence de leur Président dans une université catholique !

Toutes les religions prônent la paix et la tolérance, alors pourquoi ce genre de réactions ? Pourquoi ne pas tendre les mains les uns vers les autres ?...

Mon histoire donc :

Le prêtre qui nous a mariés, l'homme et moi, était venu à la religion de façon indirecte, il était chirurgien et il a eu  la Révélation un jour qu'il opérait un patient !
Et il nous avait raconté cette belle histoire :

Une année, il faisait le cathéchisme à une ribambelle d'enfants et il avait remarqué un petit qui restait dans la cour, attendant son copain qui était à l'intérieur. Un hiver, le prêtre sort et dit à cet enfant seul : "Mohamed, ne reste pas dehors, tu vas attraper du mal, rentre, mets toi au fond de la classe, et sois sage"... le petit hésite, mais se résoud à rentrer au chaud. Et il s'installe donc sagement au fond, écoutant cependant avec attention...
Les fois suivantes, sans que le prêtre ne lui demande rien, le petit Mohamed entre avec son copain et s'installe à sa place, et ainsi pendant toute l'année.
Avant la fin de l'année, le prêtre "prépare" ses élèves à la Communion Solennelle.
Mohamed vient le voir, très grave, et lui dit" Monsieur le Curé, moi aussi je veux faire ma Communion avec les autres !"
Abasourdi, le prêtre lui explique que ces enfants sont catholiques et que lui, Mohamed est musulman. Qu'il y a des rites différents dans chaque religion...qu'il faut d'abord être baptisé, etc...
Mais Mohamed insiste, il a dix ans, et très sérieusement, il dit au prêtre : Père, je crois en Dieu, en ton Dieu, et je veux être baptisé !"

Comprenant le sérieux de ces propos, le prêtre demande à Mohamed à voir ses parents : une fois la stupeur passée, les parents discutent avec  Mohamed, essayant de savoir si sa requête est sérieuse, s'il croit en Dieu ? Mohamed n'en démord pas.

Alors il se passe ce que je considére comme le plus beau geste de tolérance que je connaisse : les parents reviennent voir le prêtre et lui demandent de bien vouloir baptiser Mohamed, et de lui faire faire sa Communion Solennelle !!!
Le prêtre nous a dit avoir pleuré devant un tel geste d'amour !
Et il a fait ce que demandaient les parents et Mohamed.

Et le jour du Baptème du petit Mohamed, il y avait dans l'église non seulement ses camarades de cathéchisme, mais leurs parents et surtout toute la famille musulmane de Mohamed, venue le soutenir et le fêter.

C'était mon histoire du 1er Avril, et ce n'était pas une blague !